Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Brevets 2015- Enregistrements - Etude Ompi

Date de création: 18-02-2017 20:19
Dernière mise à jour: 18-02-2017 20:19
Lu: 80 fois


ECONOMIE- ETUDES ET ANALYSES- BREVETS 2015- ENREGISTREMENTS-ETUDE OMPI

© Par Abdelkader Zahar- Le Soir d’Algérie, dimanche 18 février 2017


L’année 2015 a enregistré un record dans le nombre de demandes de brevet, selon un récent rapport de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). La Chine devient le premier pays à atteindre un million de demandes de brevet en une seule année. On retrouve trois équipementiers télécoms, Huawei, ZTE et Ericsson, parmi les entreprises ayant déposé le plus de demandes de brevet.
L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle a enregistré près de 2,9 millions de demandes de brevet dans le monde en 2015, note le dernier rapport de l’organisation, publié fin novembre 2016. L’activité de l’innovation dans le monde a marqué une hausse de 7,8% en 2015 par rapport au nombre de demandes enregistrées un an plus tôt.
 
La Chine est le premier pays à atteindre un million de demandes de brevet en une seule année. Selon l’OMPI, le nombre de demandes d’enregistrement de marques a atteint environ 6 millions en 2015, soit une augmentation de 15,3%, alors que le nombre de demandes d’enregistrement de dessins et modèles industriels s’est établi à 872 800 demandes, soit une hausse de 2,3%.Sur les 2,9 millions de demandes de brevet, les deux tiers sont introduites par des résidents des pays concernés. La Chine, les Etats-Unis, le Japon, la République de Corée et les pays de l’UE représentent environ 80% de l’ensemble des demandes. Avec plus de 1 million de demandes de brevet, la Chine arrive en tête avec 38,1% du total des demandes (+18,7% par rapport à 2014). Les Etats-Unis (589 410 demandes) représentent 20,4% des demandes mondiales de brevet et une modeste hausse de 1,8% au niveau national. En troisième position, le Japon réalise 318 721 demandes, soit une part mondiale de 11% de l’activité d’innovation en matière de brevet, et une baisse de 2,2% par rapport à 2014. La République de Corée cumule 213 694 demandes de brevet pour une quatrième place, soit 7,4% du total mondial, et une baisse de 1,6% au niveau national. L’Union européenne a enregistré 160 028 demandes de brevet, soit 5,5% de parts dans les 2,9 millions de demandes enregistrées au niveau mondial. L’Allemagne est n°1 en Europe avec près de 67 000 demandes de brevet. L’Inde totalise plus de 45 658 demandes, suivie de la Russie avec 45 517, le Canada (36 964), et le Brésil avec environ 30 200 demandes.

Les USA leaders dans le digital
Dans les détails fournis par le rapport de l’OMPI, par type de secteur pour lequel est introduite une demande de brevet, deux domaines représentent au total plus de 60% de l’ensemble des requêtes introduites. Il s’agit de l’informatique et des machines électriques et d’énergie. Les Etats-Unis sont leaders dans les demandes liées au secteur de l’informatique avec 14,8% des demandes mondiales de brevet, technologie médicale (6,6%) et communication digitale (6,4%). Les «machines électriques et d’énergie» représentent le secteur numéro 1 des demandes de brevet introduites par quatre pays (Chine, Japon, Corée et EU). La République de Corée est quasiment le seul pays à avoir introduit des demandes de brevet dans le secteur des semi-conducteurs. Rapportés au PIB, les chiffres de l’innovation ont une tout autre signification. Ainsi, explique l’OMPI, «les différences dans l'activité des brevets reflètent à la fois la taille de chaque économie et son niveau de développement. Le nombre de demandes (de brevet) par pays par rapport à son PIB nous donne une perspective alternative, aidant à comparer l'activité de classement entre pays à économie de tailles très différentes». «Si la Chine est en tête du classement mondial en ce qui concerne le nombre de demandes déposées par ses résidents, la République de Corée dépasse tout le monde avec un ratio de dépôt rapporté au PIB qui est de 1,8 fois celui de la Chine et plus de cinq fois celui des Etats-Unis», ajoute le rapport de l’Organisation. Le nombre de demandes pour chaque pays par rapport à son PIB donne le classement suivant : la République de Corée, le Japon, la Chine, l’Allemagne, la Suisse, les Etats-Unis, la Finlande, le Danemark, la Suède et les Pays-Bas.

Huawei et Qualcomm
La liste des 10 premiers déposants de demandes comprend les entreprises qui opèrent dans le domaine de la communication numérique, les télécommunications et l'électronique, note le rapport de l’OMPI. «C’est dans le domaine de l’informatique (7,9% du total) que le plus grand nombre de demandes ont été publiées dans le monde, puis dans ceux des machines électriques (7,3%) et des communications numériques (4,9%)», précise le document. Le secteur des télécoms reste leader en terme de demandes de brevet. Pour la deuxième année consécutive, l’équipementier chinois Huawei Technologies se classe à la première place avec 3 898 demandes publiées. La deuxième place revient cette année à l’américain Qualcomm avec 2 442 demandes de brevet.
 
Les 3e, 4e et 5e places reviennent respectivement au chinois ZTE (2 155 demandes), au sud-coréen Samsung (1 683) et au japonais Mitsubishi Electric (1 593). Le bas du top 10 revient à : Ericsson (1 481 demandes de brevet), LG Electronics (1 457), Sony (1 381), Philips (1 378) et HP (1 310).
A. Z.