Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Infos' diverses 2018

Date de création: 05-01-2019 18:26
Dernière mise à jour: 05-01-2019 18:26
Lu: 71 fois


DEFENSE- INFOS’DIVERSES- INFOS’DIVERSES 2018

-Le Département d’Etat des Etats Unis d’Amérique publie , 10 Janvier 2018, des recommendations à destination de ses ressortissants souhaitant voyager à l’étranger.Comme chaque année, un classement des pays est effectué et une note allant de 1 à 4 est assignée selon le risque qu’il représenterait pour les voyageurs américains. Plus la note est haute, plus le risque est élevé.Quatre pays sont ainsi désignés, par le bureau des affaires consulaires du département d’Etat, équivalent au Ministère des Affaires Etrangères, comme étant des pays à risque extrême: l’Afghanistan, La République Centrafricaine, l’Iran et l’Irak.L’indice de sureté et de sécurité relatif à l’Algérie est de 2, note partagée par la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne l’Italie ou encore la Chine.Le site du Département d’Etat conseille à ses ressortissants voyageant en Algérie de ne pas se rendre dans:

·         les zones proches de la frontière Est et Sud pour cause de terrorisme.

·         les zones du Sahara pour cause de terrorisme.

Enfin il est à noter que le Maroc ne représente pas un pays risqué pour le Département du Secrétaire d’Etat Rex Tillerson.

-Selon le Mdn (mercredi 10 janvier ) 248 542 citoyens dont 3 573 résidantes à l’étranger ont bénéficié ces trois dernières années des mesures présidentielles relatives à la régularisation de la situation vis-à-vis du service national

- L’industrie militaire algérienne atteindra, à l’horizon 2019, une quarantaine d’usines, 12 pactes d’actionnaires, 10 entreprises de sous-traitance spécialisées dans la fabrication des équipements électroniques, mécaniques, mécatroniques, de batteries et autres intrants qui contribuerait à réduire la facture d’importation, d’une part, et, à court terme, d’exporter vers plusieurs pays, d’autre part.
Les projets en cours d’exploitation et ceux qui seront bientôt effectifs permettront de créer, dès l’entame de l’année 2019, plus de 30 000 emplois et de récupérer les sites et les unités de fabrique en faillite pour installer de nouvelles unités à forte valeur ajoutée. Les usines en activité ont déjà atteint 30 et 50% du taux d’intégration grâce aux partenariats noués avec des constructeurs et des équipementiers de renommée mondiale,

- 7 500 Algériens ont été victimes de mines antipersonnel françaises datant de l’ère coloniale, entre 1956 et 2017, a indiqué, mardi 3 avril 2018, à Alger, le président de l’Association algérienne des victimes des mines, Mohamed Djouadi, réitérant la responsabilité de la France quant aux conséquences physiques et psychiques de ces mines.

- Les forces navales de l'armée nationale populaire s'apprêtent à réceptionner leur 5ème sous-marin de classe kilo de fabrication russe.

En effet, deux bâtiments de guerre de la marine nationale, à savoir, "Le remorqueur de haute mer El Moussanid 703 et le sous-marin Kilo N°022 (Akram Pacha) ont quitté la base du port de la ville d'Oran en direction de la Russie pour escorter le nouveau sous-marin.

Ils ont débarqué le 12 avril dernier (2018)  à Saint-Pétersbourg, selon le site d'information russe Sputnik citant le média électronique algérien spécialisé dans les questions de défense, Menadéfense.

La nouvelle acquisition de l'armée algérienne,  Kilo 636, est t presque achevé et devrait renforcer la flotte  de la marine nationale cet été.

Par la réception de ce sous-marin, la flotte sous-marine algérienne sera  «l’une des plus puissantes de la Méditerranée», selon la même source.

Le sous-marin de classe kilo,on t baptisé, par les experts de l'OTAN, "trou noir" pour sa discrétion.

Appartenant à la 3e génération de sous-marins, ledit submersible a un déplacement de 2.350 tonnes en surface et de 3.950 tonnes en plongée et une vitesse de 17 à 20 nœuds.

Il a une autonomie de 45 jours et il peut être doté de quatre missiles Kalibr, de 18 torpilles de 533 mm (six tubes) et de 24 mines et plonger à 300 mètres de profondeur. Son équipage est constitué de 52 sous-mariniers.

À l'heure actuelle, les sous-marins de classe Kilo sont en service dans la marine algérienne, vietnamienne, indienne, iranienne et chinoise.

-       Cent dix-sept (117) terroristes ont été neutralisés et des quantités d'armes et de munitions ont été récupérées durant le premier semestre 2018, a indiqué le bilan opérationnel de l'Armée nationale populaire (ANP). 20 terroristes ont été abattus, 18 autres ont été arrêtés et 3 cadavres ont été découverts durant le premier semestre de l'année en cours qui a été marqué par la reddition de 66 terroristes et d'une famille de dix membres.

 Durant cette période, les éléments de l'ANP ont arrêté 57 éléments de soutien aux groupes terroristes et découvert et détruit 311 casemates pour terroristes ainsi que deux ateliers de confection d'explosifs. Une importante quantité d'armes et de munitions a été récupérée, dont 14 fusils de différents types, 14 lance-roquettes, 345 obus, 12 roquettes, 133 kalachnikovs, 164 fusils, 9 pistolets de différents types et 31273 balles de différents calibres.

 318 bombes de confection artisanale, 61 mines et 220 capsules pour explosifs ont été découverts et détruits, outre 32 appareils de communication piégés et 700 kg de produits chimiques pour la confection  d'explosifs. En matière de protection des frontières et de la lutte contre le crime organisé, les éléments de l'armée ont arrêté 366 trafiquants de drogue et saisi 701 kg de cocaïne, plus de 140 quintaux de kif traité et 268592 comprimés psychotropes.

 947 contrebandiers et 48 orpailleurs ont également été arrêtés, selon le bilan qui fait état de la saisie de 565581 litres de carburants et près de 540 tonnes de produits alimentaires, 451 groupes électrogènes, 390 marteaux piqueurs, 184 détecteurs de métaux, près 1800 quintaux de tabac et 223304 cartouches de cigarettes ainsi que 416 véhicules de différents types. Concernant la lutte contre l'immigration clandestine, 4700 immigrés clandestins ont été arrêtés, 772 personnes ont été sauvées de noyade au large de la mer, 17 cadavres ont été repêchés, 21 plongeurs ne disposant pas d'autorisation de pêche ont été arrêtés et 20 kg de corail saisis durant la même période. 

 

-Plus de 86.000 terroristes ainsi que 830 chefs de groupes armés illégaux ont été éliminés par les frappes de l’aviation russe depuis le début de son opération en Syrie, a annoncé le ministère russe de la Défense (22 août 2018) . Ce dernier a par ailleurs dressé un bilan provisoire de son activité.

Le ministère russe de la Défense a dévoilé un bilan provisoire de son opération antiterroriste en Syrie, qui avait débutée le 30 septembre 2015. Dans une vidéo diffusée sur Youtube, les militaires dévoilent que depuis cette date, l'armée syrienne a repris le contrôle de 96,5% du territoire du pays alors qu'ils n'en contrôlaient initialement que 8%. Derrière ce chiffre se cachent 1.400 localités désormais libérées.

Plus de 63.000 militaires russes ont participé au combat en Syrie menés depuis trois ans dans les airs et sur la mer. Alors que l'aviation stratégique à long rayon d'action a tiré 66 missiles de croisière air-sol, les forces navales russes ont lancé 100 missiles de croisière mer-sol de type Kalibr.

 

Jusqu'à 70 drones russes patrouillent quotidiennement le ciel de ce pays en proie au conflit. Au total, ces appareils ont réalisé plus de 25.000 sorties.

Toujours selon le ministère de la Défense, ces frappes ont détruit 121.466 positions terroristes, dont 970 camps, 20.513 points d'appui, 9.941 dépôts d'armes et près de 10.000 véhicules de combat.

Qui plus est, la Russie a testé 231 types d'armement modernisés qui ont fait preuve d'un haut niveau d'efficacité.

-Selon des informations exclusives recueillies par le site spécialisé Menadefense (23 août 2018)= , l’Algérie aurait passé commande de 18 chasseurs multirôles Sukhoï Su-35, auprès de la Russie.

L’annonce de cette commande a été faite, le mardi 21 août 2018, en marge de l’ouverture du salon Army 2018 par Vladimir Mikheev, patron de Rosoboronexport, l’agence chargée des exportations du complexe militaro-industriel russe.

Sans nommer expressément l’Algérie, en raison de dispositions contractuelles, Vladimir Mikheev a déclaré que Sukhoï a désormais un troisième client pour son chasseur Su-35.

Toujours selon ce site, cette commande a été effectuée en vue de remplacer les intercepteurs Mig 25 équipant l’armée algérienne et qui seront retirés du service, à partir de la fin de cette année. Le début des livraisons est prévu pour fin 2018, début 2019.

Fleuron de l’industrie aéronautique russe, le Sukhoï Su-35 est un chasseur multirôle de génération « 4++ ». Il a été créé dans le but d'accroître les capacités offensives du Su-27 et de lui donner la possibilité de détruire tant les cibles aériennes que les cibles de surface.

L’Algérie est le premier pays africain à passer une commande de Sukhoï Su-35 et le troisième dans le monde, après la Chine et l’Inde.

-L’Algérie a émis au cours des 3 dernières années 727 commissions rogatoires internationales dans le cadre de la lutte contre la criminalité transfrontalière (ministère de la Justice)

-Interpol  se trouve dans huit ports de Méditerranée occidentale dont l’Algérie  (juillet 2018)

-Les services de la police et de la gendarmerie ont recensé, en 2017, près de 2.400 délits électroniques, allant de la menace et de la diffamation jusqu'aux tentatives d'extorsion et de harcèlement. Près de 80% de ces crimes ont été enregistrés sur les réseaux sociaux, essentiellement Facebook. La Sûreté nationale, à elle seule, a traité 1.500 affaires du 1er janvier au 30 septembre 2017, impliquant 54 mineurs. En 2013, la DGSN enregistrait 107 affaires. 

Parmi les délits les plus répandus, la diffamation, l'usurpation de fonction, l'incursion et la pénétration de systèmes électroniques, chantage et atteinte aux institutions de l'Etat. A la fin de l'année dernière, l'Algérie comptait 29 millions d'internautes dont 19 millions de facebookers. En 2016, il y a eu près de 1.800 affaires liées à la cybercriminalité dont 1.055 traitées par la police.

 

La présence militaire américaine en Afrique est bien plus importante que ce que le Pentagone prétend, selon des documents dévoilés, le 3 décembre, par le magazine américain The Intercept.

Les Etats-Unis détiennent au total 34 sites militaires en Afrique, selon le magazine d’investigation. Il s’agit de 14 bases principales et 20 camps, avant-postes. Ce continent représente ainsi le deuxième théâtre des opérations américaines après le Moyen-Orient, avec un intérêt spécifique pour les bases de drones.  

D’après un rapport de Peter Teil, conseiller technique au Pentagone, la plus importante base est le Camp Lemonnier à Djibouti qui est la « plateforme principale » des opérations américaines. Le Camp Lemonnier, qui représente la plus grande base de drones au monde, compte plus de 4 000 hommes destinés à des opérations aussi bien en Afrique qu'au Moyen-Orient.

Plusieurs autres projets de sites militaires américains sont également dans les tuyaux sur le continent africain. « La composante aérienne du commandement américain en Afrique vient de terminer ou travaille actuellement sur près de 30 projets de construction dans quatre pays africains », soulignent les rapports consultés par The Intercept

Le Camp Lemonnier de Djibouti pourrait ainsi bientôt être supplanté par un important site militaire américain à Agadez, au Niger. Il s’agit d’une base de drones, dont la seule construction va coûter quelque 100 millions de dollars.

Les Américains disposent par ailleurs de pas moins de cinq sites militaires en Somalie, de quatre bases au Kenya, d’un site essentiellement consacré à la surveillance à Entebbe (Ouganda), de trois sites au Cameroun, dont une base de drones à Garoua, de deux sites au Tchad et d’un escadron pour la coopération militaire au Gabon.

En Afrique du Nord, leur présence est plus discrète : trois sites non dévoilés en Libye et une base de drones en Tunisie.

En Afrique de l’Ouest, les Etats-Unis comptent un site à Dakar et deux à Bamako et un escadron de coopération au Ghana. 

En Afrique australe, leur présence se limite à un site à Gaborone au Botswana.   

-L’Algérie renforce les capacités de sa marine de guerre, avec la réception, lundi 25 novembre, d’un nouveau sous marin de propulsion diesel-électrique, de classe Kilo, de fabrication russe, rapporte l’agence Sputnik, hier vendredi.

Le submersible, baptisé “trou noir”, a quitté les chantiers navals de Saint-Pétersbourg où il a été construit pour la marine nationale, selon Sputnik, reprenant une information du groupe média non-étatique russe Mil.Press.

La décision d’acheter ce sous marin a été prise en 2013 lors de la visite en Russie du général de corps d’armée et chef d’état-major de l’ANP Ahmed Gaid Salah.

Baptisé «trou noir» par les experts de l’Otan pour sa discrétion, ce submersible appartient à la 3e génération de sous-marins, et a un déplacement de 2.350 tonnes en surface et de 3.950 tonnes en plongée et une vitesse de 17 à 20 nœuds, détaille Sputnik. Il a 45 jours d’autonomie et est conçu pour plonger à 300 mètres. Il peut être doté de quatre missiles Kalibr, de 18 torpilles de 533 mm (six tubes) et de 24 mines. Son équipage comprend 52 sous-mariniers, ajoute la même source.

-Depuis le début de l’année 2018 à fin septembre, 2 millions de pétards onté té saisis......et arrestation de 810 individus impliqués dans ce genre de commerce