Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Arhab Rachid- Nuances et passions d'Algérie

Date de création: 19-12-2016 11:56
Dernière mise à jour: 19-12-2016 11:56
Lu: 80 fois


SOCIETE- BIBLIOTHEQUE D’AL MANACH- ARHAB RACHID- NUANCES ET PASSIONS D’ALGERIE

Quatre nuances de France, quatre passions d’Algérie. Essai de Rachid Arhab, Karim Bouhassoun, Xavier Driencourt, Nacer Safer (préface de Jean-Louis Debré. Avant-propos de Jean-Pierre Chevènement) .Editions Frantz Fanon,2016. 270 pages, 900 dinars.

Un ancien ambassadeur de France à Alger, catholique pratiquant ,  un sans –papiers venu d’Algérie il y a plus d’une décennie, un enfant de banlieue devenu conseiller technique et qui, lui, a acquis la double nationalité française et algérienne après avoir découvert le pays de ses ancêtres.....et un journaliste célèbre d’origine Algérienne mais Français de nationalité.Des rencontres, des discussions, des voyages en pays profond , et cela a donné   un livre , écrit à quatre mains et à quatre voix ,  à la veille des attentats du 13 novembre 2015. Par quatre personnes venues de formations et d’horizons  différents mais, peu à peu,  liés par une amitié sincère et fraternelle.

Une véritable contre-histoire de France « dans un pays qui doute de lui-même, de son identité, de ses lendemains » (R. Arhab)...Un « voyage ensemble » , mais aussi un puzzle «construit à quatre , chacun détenant plusieurs morceaux » . Immigration, Identité nationale, (Bi-)Nationalité , Intégration, Laïcité, Islam, l’Algérie profonde....Tous les sujets sensibles. Tout y passe !

Ils nous entraînent à mieux connaître la France, pas toute la France, pas la France « réelle », celle de la pleine propriété, rancunière, oublieuse du passé colonialiste bien noir de certains de ses pères, raciste même,  excluant tout idée de co-propriété ,  mais celle de « Liberté, Egalité, Fraternité » sûrement.

Ce qui est sûr, c’est que Rachid Arhab est  devenu « plus diplomate », Xavier « plus à l’écoute », Karim a changé et Nacer comprend mieux les positions des uns et des autres. S’entendre et se respecter....une belle leçon pour les partis politiques.

 

Les Auteurs :- Rachid Arhab est né en Algérie en 1955. Journaliste de formation, il a été présentateur sur France 2 et grand reporter. Membre du Conseil supéreiur de l’audiovisuel durant six ans.Né français, devenu Algérien puis redevenu Français , en 1992, sans être Algérien.

-Karim Bouhassoun, 35 ans, est Français de naissance. Diplômé de Sciences Po’ Paris, il est fonctionnaire au Conseil régional de Franche-Comté à Besançon.

-Xavier Driencourt, 60 ans, Français de souche, catholique pratiquant, inspecteur général au Quai d’Orsay, ancien ambassadeur de France en Algérie (2008-2012) .

-Nacer Safer , 37 ans . Algérien sans-papiers durant douze ans . Régularisé par la suite.

Extraits : « Il y a trop d’excès et de facilité avec la double nationalité : ici Français, là Algérien, ailleurs Australien ou Marocain. On ne prend jamais le « menu complet » mais on choisit à la carte les avantages de chaque nationalité » (R. Arhab, p 79) , « Il est faux de dire que l’on peut indiféremment être attaché à deux Etats et servir deux pays . On aime un pays, son histoire, on s’identifie à son avenir, on souhaite être un acteur (et non un simple spectateur) du pays dont on a la nationalité » (R.Arhab, p 79)

Avis : Destiné surtout aux Français de souche et d’adoption....ainsi qu’aux  candidats à la « harga »

Citations « L’Islam en tant que tel n’est pas un problème. Mais, c’est plutôt son assimiliation et son acceptation qui constituent un véritable défi » (pp 99 et 100), « Les banlieues, c’est comme un « archipel urbain » que personne ne revendique » (p 130), « Être libre, c’est créer des richesses, des services , être utile, créer , rencontrer, vivre ses rêves » (R.Arhab, p 150) , « L’Algérie et la France sont un vieux couple séparé mais qui doit garder des liens, pour ne pas laisser à l’abandon tous ses nombreux enfants » (p 215),