Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Alger Centre- Syndic d'immeuble

Date de création: 05-12-2016 03:31
Dernière mise à jour: 05-12-2016 03:31
Lu: 104 fois


HABITAT- REGION- ALGER CENTRE- SYNDIC D’IMMEUBLE

Le syndic est élu soit parmi le collectif des locataires, ou à défaut d’un postulant fiable, il est désigné par l’APC. Il est secondé dans sa tâche par un administrateur chargé de la collecte des frais d’entretien consenti par la wilaya d’Alger.

La réhabilitation d’un édifice est aussitôt suivie de l’installation d’un syndic d’immeuble, a-t-on su de Hakim Bettache, le P/APC d’Alger-Centre qui s’exprimait à l’occasion d’une séance d’évaluation du bilan de l’opération intitulée “Rénovation du vieux bâti d’Alger”. On n’en est déjà à l’installation de 600 syndics d’immeuble, et nous envisageons d’ici peu d’en rajouter 9 autres syndics à l’issue de la réception de 9  bâtiments dont les immeubles 7, 9, 11, 13, 15, 17 et 19 de l’avenue Pasteur. À ce propos, le syndic est élu soit parmi le collectif des locataires, ou à défaut d’un postulant fiable, il est désigné par l’APC. Toutefois et pour qu’il soit performant, le syndic est secondé dans sa tâche par un administrateur chargé de la collecte des frais de l’entretien consenti par la wilaya d’Alger. De la sorte et désormais, les locataires sont tenus d’apporter leur quote-part pécuniaire à l’amortissement des frais qu’ont engendrés le rapiéçage de la porte-cochère ainsi que l’éclairage de la cage d’escalier et de la remise en marche de l’ascenseur. Ainsi donc, l’usage de la minuterie et de la commande du monte-charge relève des prérogatives exclusifs du syndic, a-t-on appris de notre interlocuteur. Du reste, et à mesure de l’avancement de travaux de la mise en valeur d’immeubles, la réception d’ouvrages se doit d’être accompagnée par la réhabilitation de la fonction de “syndic” qui fut ensevelie, on s’en souvient, sur les halls d’immeuble. En témoigne  la dégradation de l’esthétique du cadre bâti, à la force d’actes d’incivilités perpétrés contre les boîtes aux lettres et l’immobilisation de l’élévateur. “Aujourd’hui, le plus dur reste à faire pour l’escouade d’agents du service de l’urbanisme, qui patrouillent de jour comme de nuit afin de s’assurer qu’aucune façade d’immeuble ne soit enlaidie par le capharnaüm constitué d’antennes paraboliques et de kit de climatiseurs. À ce sujet et indépendamment de l’onéreuse amende, l’apparition du moindre bout de bras d’antenne est arraché puis confisqué aux torts exclusifs de l’indélicat locataire. Donc, et à ce titre, chaque appartement est équipé d’une prise reliée à une fiche câblée d’antenne parabolique, où il est loisible au résident de capter la chaîne de télévision de son choix à l’aide d'une tête électronique dite ‘universelle’ orientée à l’angle désiré”, a tenu à ajouter notre interlocuteur. Au demeurant, ceci n’est rien comparé à ce qu’il reste à réaliser sur un patrimoine de biens immeubles estimé à 3 000 édifices et qui a nécessité l’adhésion pécuniaire du Fonds national du logement (FNL) pour permettre la réhabilitation d’environs 14 767 immeubles, soit 76 845 appartements. “La faisabilité de la chose n’a été toutefois rendue possible qu’avec l’adhésion autour d’un montage financier cumulé avec les fonds de la wilaya et des quotes-parts financières versées au Fonds spécial de réhabilitation par les municipalités d’El-Harrach, d’Hussein-Dey, Kouba, Bir-Mourad-Raïs, Bab El-Oued, Hydra et El-Mouradia”, a conclu notre interlocuteur. Et pour éviter que les opérateurs ne se marchent sur les pieds, il y eut le choix porté sur la direction de l’aménagement et de restructuration des quartiers (Darq) en sa qualité d’unique interlocuteur avec les entreprises de réalisation. Il faut dire enfin qu’avec le retour aux prestations de service du syndic, il n’est plus question de tolérer des portes d’immeubles ouvertes aux quatre vents, ni de boîtes aux lettres toutes abîmées ou de cabines d’ascenseurs clouées au sol. Fini tout ça ! Dixit le P/APC d’Alger-centre. “La façade d’immeuble doit recouvrir l’aspect esthétique qu’était le sien, donc vierge de tout corps étranger, tels les climatiseurs et les antennes paraboliques”, a-t-il ajouté.

Louhal N.

Le syndic est élu soit parmi le collectif des locataires, ou à défaut d’un postulant fiable, il est désigné par l’APC. Il est secondé dans sa tâche par un administrateur chargé de la collecte des frais d’entretien consenti par la wilaya d’Alger.

La réhabilitation d’un édifice est aussitôt suivie de l’installation d’un syndic d’immeuble, a-t-on su de Hakim Bettache, le P/APC d’Alger-Centre qui s’exprimait à l’occasion d’une séance d’évaluation (octobre 2016) du bilan de l’opération intitulée “Rénovation du vieux bâti d’Alger”. On n’en est déjà à l’installation de 600 syndics d’immeuble, et nous envisageons d’ici peu d’en rajouter 9 autres syndics à l’issue de la réception de 9  bâtiments dont les immeubles 7, 9, 11, 13, 15, 17 et 19 de l’avenue Pasteur. À ce propos, le syndic est élu soit parmi le collectif des locataires, ou à défaut d’un postulant fiable, il est désigné par l’APC. Toutefois et pour qu’il soit performant, le syndic est secondé dans sa tâche par un administrateur chargé de la collecte des frais de l’entretien consenti par la wilaya d’Alger. De la sorte et désormais, les locataires sont tenus d’apporter leur quote-part pécuniaire à l’amortissement des frais qu’ont engendrés le rapiéçage de la porte-cochère ainsi que l’éclairage de la cage d’escalier et de la remise en marche de l’ascenseur. Ainsi donc, l’usage de la minuterie et de la commande du monte-charge relève des prérogatives exclusifs du syndic, a-t-on appris de notre interlocuteur. Du reste, et à mesure de l’avancement de travaux de la mise en valeur d’immeubles, la réception d’ouvrages se doit d’être accompagnée par la réhabilitation de la fonction de “syndic” qui fut ensevelie, on s’en souvient, sur les halls d’immeuble. En témoigne  la dégradation de l’esthétique du cadre bâti, à la force d’actes d’incivilités perpétrés contre les boîtes aux lettres et l’immobilisation de l’élévateur. “Aujourd’hui, le plus dur reste à faire pour l’escouade d’agents du service de l’urbanisme, qui patrouillent de jour comme de nuit afin de s’assurer qu’aucune façade d’immeuble ne soit enlaidie par le capharnaüm constitué d’antennes paraboliques et de kit de climatiseurs. À ce sujet et indépendamment de l’onéreuse amende, l’apparition du moindre bout de bras d’antenne est arraché puis confisqué aux torts exclusifs de l’indélicat locataire. Donc, et à ce titre, chaque appartement est équipé d’une prise reliée à une fiche câblée d’antenne parabolique, où il est loisible au résident de capter la chaîne de télévision de son choix à l’aide d'une tête électronique dite ‘universelle’ orientée à l’angle désiré”, a tenu à ajouter notre interlocuteur. Au demeurant, ceci n’est rien comparé à ce qu’il reste à réaliser sur un patrimoine de biens immeubles estimé à 3 000 édifices et qui a nécessité l’adhésion pécuniaire du Fonds national du logement (FNL) pour permettre la réhabilitation d’environs 14 767 immeubles, soit 76 845 appartements. “La faisabilité de la chose n’a été toutefois rendue possible qu’avec l’adhésion autour d’un montage financier cumulé avec les fonds de la wilaya et des quotes-parts financières versées au Fonds spécial de réhabilitation par les municipalités d’El-Harrach, d’Hussein-Dey, Kouba, Bir-Mourad-Raïs, Bab El-Oued, Hydra et El-Mouradia”, a conclu notre interlocuteur. Et pour éviter que les opérateurs ne se marchent sur les pieds, il y eut le choix porté sur la direction de l’aménagement et de restructuration des quartiers (Darq) en sa qualité d’unique interlocuteur avec les entreprises de réalisation. Il faut dire enfin qu’avec le retour aux prestations de service du syndic, il n’est plus question de tolérer des portes d’immeubles ouvertes aux quatre vents, ni de boîtes aux lettres toutes abîmées ou de cabines d’ascenseurs clouées au sol. Fini tout ça ! Dixit le P/APC d’Alger-centre. “La façade d’immeuble doit recouvrir l’aspect esthétique qu’était le sien, donc vierge de tout corps étranger, tels les climatiseurs et les antennes paraboliques”, a-t-il ajouté.