Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Roman Oussad Said- " Le temps de mourir"

Date de création: 22-06-2018 16:49
Dernière mise à jour: 22-06-2018 16:49
Lu: 8 fois


DEFENSE- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- ROMAN OUSSAD SAID- « LE TEMPS DE MOURIR »

Le temps de mourir.  Roman de Oussad Said.  Editions Frantz Fanon, Tizi Ouzou, 2017

 

La vie de deux journalistes,  le rédacteur- narrateur et un photographe de presse,  durant la période la plus noire (ou la plus rouge de sang) du pays. A Oran, alors  que le terrorisme battait son plein, visant tout ce qui pensait, écrivait ou contestait, tout ce qui avait un stylo, ou un cartable, ou une cravate.....et  pour ce qui concerne les femmes, ne portait pas  le foulard ou avait le « malheur » d’être jeune et attirante.

A l’extérieur de la ville (et cela était visible à travers presque tout le pays), les massacres se suivent,  nombreux et  sauvages....Une barbarie incroyable, si irréaliste qu’elle ne manquait pas d’entraîner les plus naïfs des observateurs (dont les journalistes)  sur le chemin de la confusion et du « qui tue qui ? ».

C’est cette curiosité  intellectuelle, naturelle et consubstantielle à une profession qui se respecte, qui a entraîné notre « héros » à accepter d’interviewer un terroriste, certes redoutable mais sur le chemin de la « repentance ». Un cheminement théoriquement facile à imaginer (tout particulièrement après la descente de plusieurs bières dans des lieux de désespoir et d’échecs, des bars mal-famés.....et la lecture d’articles sur les « escadrons de la mort » ) , mais un chemin qui va se transformer en cauchemar.......Car, il n‘y a  pas que des terroristes en voie de repentance....il y a , aussi, des « exterminators », toujours à la recherche de vierges , de gorges à trancher et d’être humains à tuer .....la religion servant  , en fait, d’alibi.

Un chemin cauchemardesque qui mènera l’un à la mort (crise cardiaque tant les émotions sont fortes)  et l’autre à l’asile psychiatrique . Et, la guérison n’est pas pour demain .Suivez mon regard !

 

L’Auteur : Né en 1968 à Ain Témouchent. Licence lettres  françaises (1993). Journaliste (« Liberté »)......et « premier journalsite algérien à interviewer un terroriste »

Extrait : « Oran respirait la peur des attentats à la bombe. Les morts tombaient plus vite que n’étaient creusées les tombes et l’espoir, une denrée aussi rare que des vierges dans un bordel » (21)

 Avis : Noir, c’est noir ! Mélange de souvenirs , de mémoires et de documentation.....la fin étant la partie la plus réussie, car correspondant le plus ou le mieux  au genre roman .

Citations « Rien n’est blanc. Rien n’est noir. Tout est nuance. La vie est nuance et le Diable y habite » (p 30), « La proximité de la mort exacerbe la libido, tout comme le jeûne » (p 88).