Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Audiovisuel- Salaires- Amira Soltane/L'Expression

Date de création: 04-10-2015 13:40
Dernière mise à jour: 04-10-2015 13:40
Lu: 261 fois


COMMUNICATION- ENQUETES ET REPORTAGES- AUDIOVISUEL – SALAIRES- AMIRA SOLTANE/L’EXPRESSION

Les salaires de l'audiovisuel national et étranger

©  

Les dernières révélations dans la presse sur le salaire astronomique de Claire Chazal qui touchait quelque 120.000 euros par mois a provoqué un séisme dans la classe sociale, dominée ces derniers mois par une vague d'austérité. Et pourtant, les journalistes Pierre Péan et Christophe Nick ont révélé il y a quelques années dans leur livre TF1, un pouvoir, que le salaire moyen (brut) d'un journaliste de TF1 s'élevait à 5960 euros par mois (pour les détenteurs d'un CDI). Un très bon salaire qui servait pour la direction de l'époque à acheter la paix sociale dans une rédaction dominée par des journalistes proches de la gauche. Quel est le salaire d'un présentateur de JT sur les télévisions du monde? En France, TF1 reste la télévision qui offre les meilleurs salaires dans le PAF, suivie de France Télévisions avec 5 470 euros (brut) par mois, révèle BFM Business dans une de ses enquêtes. Quoi qu'il en soit, les autres chaînes ne sont pas loin de la Une en matière de salaire. Ainsi Laurence Ferrari, la deuxième journaliste la mieux payée du paysage audiovisuel français, après Claire Chazal avec 375.000 euros par saison. Les journalistes vedettes du JT de France Télévisions, David Pujadas et Alessandra Sublet, toucheraient 18.000 euros par mois. En fin de classement, Valérie Damidot et Elise Lucet gagneraient pour leur part 10.000 euros par mois. Sur M6, par exemple, le salaire moyen des journalistes en CDI est de 5370 euros (brut) par mois. À BFM TV il est inférieur de 22% à celui des journalistes de TF1. Les chroniqueurs ne sont pas en reste, puisque Léa Salamé et Aymeric Caron, par exemple, chroniqueurs de Laurent Ruquier, toucheraient 6000 euros par mois pour leur présence hebdomadaire sur France 2. Enora Malagré, Valérie Bénaïm ou Thierry Moreau, acolytes de Cyril Hanouna, eux, gagneraient carrément 12.000 euros pour leur participation à l'émission «Touche pas à mon poste» sur D8. A des années lumière des rémunérations des stars de l'info...dans le Monde arabe, un journaliste vedette d'Al Jazeera toucherait entre 6000 et 10.000 dollars par mois. C'est dix fois moins qu'un salaire d'un journaliste de l'Entv, qui commence avec 50.000 DA et peut atteindre jusqu'à 120.000 DA soit 1100 dollars. La prime de la présentation n'est que de 15.000 DA. Le salaire varie entre l'expérience et la visibilité à l'écran. Dans le paysage audiovisuel privé algérien, c'est Dzair TV qui offre les meilleurs salaires. Les animateurs vedettes de la chaîne toucheraient entre 130.000 DA et 150.000 DA. Le présentateur le mieux payé de la chaîne reste Riad Belkhedim, qui accumule plusieurs casquettes: présentateur d'émission et chef du département sport à Dzair TV. Deuxième chaîne à offrir les meilleurs salaires c'est Echourouk TV, qui a investi dans les animateurs et les journalistes. Avec ses 1000 employés, Echourouk TV possède la plus importante masse salariale du PAN (Paysage audiovisuel national) qui avoisinerait les 7 milliards chaque année. Certains toucheraient entre 100.000 et 120.000 DA. Numidia News, qui appartient au groupe Tahkout, arrive en troisième position puisqu'elle offre des salaires assez intéressants. Des salaires qui varient entre 70.000 et 110.000 DA. Enfin, Ennahar TV a réussi à équilibrer sa masse salariale et offre des salaires qui varient entre 50.000 et 80.000 DA par mois, selon la mission à l'écran. Des salaires qui sont au-delà de ceux des autres chaînes algériennes privées qui varient entre 50.000 et 35.000 DA.