Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Infos' diverses 2013

Date de création: 31-05-2013 12:48
Dernière mise à jour: 04-10-2013 12:34
Lu: 576 fois


FINANCES - INFOS' DIVERSES - INFOS' DIVERSES 2013

  - Selon le DG des Douanes (dimanche 2 juin), les recettes douanières se sont chiffrées à 370 milliards de DA (soit près de 5 milliards de dollars) durant les cinq premiers mois de 2013

 -100 tonnes de cannabis ont été saisies en 2012...et 35 tonnes de produits pyrotechniques (DG Douanes, jeudi 10 janvier 2013)

- Les Douanes algériennes comprennenet 20 422 fonctionnaires avec un taux d'encadrement de près de 15%...

-Les 23 compagnies d'assurances activant sur le marché ont réalisé , en 2012, un chiffre d'affaires de près de 100 milliards de dinars soit une évolution de 12% (2011: 86 mds de dinars)

- Le Crédit Populaire d'Algérie (CPA) est une banque à vocation  universelle dotée d’un réseau d’exploitation composé de 140 agences. Le bilan du CPA avoisine à fin 2011, près de 1 000 milliards de dinars avec 103 milliards de dinars de fonds propres dont 48 milliards de dinars de capital social.
Le produit net bancaire dégagé en 2011 s’élève à 27 milliards de dinars, en hausse de 20%.Le résultat net bénéficiaire enregistré en 2011 s’établit à 13,2 milliards de dinars, soit un taux de rentabilité financière (ROE) de près de 15%.   La contribution du CPA au financement de l’économie se caractérise par l’un des taux de progression annuel les plus élevés  de la place, soit 27%.  

- La masse salariale prise en charge par l'Etat représente, en Algérie, 2 600 milliards de dinars (selon le ministre des Finances, mardi 19 mars 2013), soit plus de 17 milliards de dollars

- Pour le liquidateur d'El Khalifa Bank (interview El Watan, lundi 8  avril 2013) "les clients débiteurs ont laissé une ardoise de 81 milliards de dinars"

- La CAAR a réalisé un chiffre d'affaires de 8 milliards de dinars de dinars en 2012 (contre 400 millions de DA en 1985, année de   de sa création.

- La CAAR a versé 7,5 milliards de DA en remboursement . 1 500 travailleurs  et plus de 50 agents agréés

 

- Le Crédit Populaire d’Algérie (CPA) a réalisé un bénéfice net de 15,44 milliards de DA (environ 208 millions de dollars) en 2012 contre 13,25 milliards (mds) de DA en 2011, selon le bilan de cette banque publique adopté fin mai 2013 par l’assemblée générale. Les comptes sociaux relatifs à l’exercice de 2012 font ressortir un total bilan du CPA de 1.152 milliards de DA, lit-on dans le procès-verbal de  l’assemblée générale de la banque publié dans la presse. Le bénéfice de cette banque, dotée d’un capital social est de 48 milliards de DA, sera affecté à hauteur de 5 milliards de DA en dividendes, 9,6 milliards de DA en réserves facultatives tandis que le reste soit 772 millions de DA ou 5% du montant sera placé au titre des réserves légales. Par ailleurs, l’assemblée générale, après avoir pris note de la résolution  du Conseil des participations de l’Etat portant réévaluation du projet de l’hôtel « les Falaises » d’Oran et son mode de financement par le Société d’investissement hôtelière (SIH) autorise la participation de la banque à l’augmentation du capital de cette société. Ainsi le CPA est autorisé à participer à l’augmentation du capital de la SIH à hauteur de 271 millions de DA.

- Sur 7 millions de foyers,seulement un peu plus d'un demi-million sont souscrit à l'assurance CAT-NAT. Chiffre d'affaires SAA en 2012: 23,2 milliards de DA (2,534 milliards de DA de bénéfices en 2011)                                                                                                                                                        - Durant le 1er trimestre 2013, les  assurances en Algérie ont réalisé un chiffre d'affaires de 30,7 milliards de dinars , en hausse de 23% par rapport à la même période de 2012 (Conseil national des assurances, CNA)

-  De 1963, date de sa création, à nos jours,  « la CAAR en effet a été très attentive au développement national et a su l’accompagner en assurant entre autres, la couverture du patrimoine national. Elle s’y est adaptée en protégeant du mieux qu’elle peut les citoyens et les biens. » . En  1964 son chiffre d’affaires était de 2.500.000 DA, aujourd’hui, il dépasse les 14 milliards de dinars avec un portefeuille clients de qualité et diversifié. Il a ajouté « si l’on ajoute la production de la filiale CAARAMA pour les assurances de personnes, le chiffre d’affaires consolidé de la CAAR est de 16 milliards de dinars, à fin 2012. Les fonds propres de la Compagnie ont également fortement évolué pour atteindre 17,4 milliards de dinars en 2013 ».

 - Le Comité Technique des Assurances de la CAAR a été créé en 1966. En 1969, a été mise en place l’Assurance Frontière. En 1972, la compagnie a eu recours aux intermédiaires pour assurer une présence aussi large que possible à travers le territoire. Transfert en 1976 du portefeuille des risques de masse et d’une partie du réseau et des effectifs de la CAAR vers la SAA dans le cadre de la spécialisation sectorielle.
Réorganisation de la compagnie, en 1985 avec la séparation de l’activité de l’assurance transport confiée à une compagnie dédiée à cette branche, la CAAT. Transformation, en 1989, de la CAAR en société par actions et déspécialisation sectorielle. La CAAR est devenue ainsi, à partir de 1995, une société habilitée à pratiquer toutes les branches d’assurance. Lancement, en 2009, de la bancassurance, plusieurs accords ont été établis avec des banques de premier ordre pour distribuer les produits de la CAAR et principalement avec le CPA. Enfin, en 2011, création de la filiale CAARAMA dédiée totalement aux assurances de personnes.

- L'Algérie a adhéré officiellement , en juillet 2013, au groupe Egmont, un forum mondial d'échange pour les cellules de renseignement financier qui œuvre, depuis 1995, pour l'amélioration de la coopération internationale dans la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.

Cette adhésion a eu lieu lors de la réunion plénière du groupe tenue du 1er au 5 juillet 2013 en Afrique du Sud. En janvier 2013, le groupe avait marqué, lors de sa dernière réunion en Belgique, son accord pour l'adhésion de l'Algérie. L'adhésion, recommandée par les normes internationales du groupe d'action financière (GAFI), permettra ainsi au pays, qui devient le 139e membre d'Egmont, d'enrichir davantage son programme national dans le domaine du contrôle financier. En février 2013, le président de CTRFavait informé que la cellule comptait intensifier sa coopération régionale en matière de renseignement financier. L'Algérie est déjà membre (fondateur) du GAFIMOAN (Groupe d’action financière pour le Moyen orient et l’Afrique du nord) dont la 14e réunion s’était tenue à Alger en novembre 2011.

 - L'Algérie dispose de réserves d'or chiffrées à près de 175 tonnes et il y a 30 000 opérateurs dans le secteur . 50% de l'or commercialisé en Algérie passe par l'informel et plus de 60% de l'or qui passe par l'informel est contrefait

- Le prix de l'or oscille (août 2013) entre 4 500 dinars et 6 500 dinars le gramme

- Le taux d'inflation annuelle en Algérie est passé  de 4,5% en 2011 à 8,9% en 2012, un "pic historique" dû essentiellement à l'envolée  des prix de certains produits frais au premier semestre de cette année, relève  le rapport annuel de la Banque d'Algérie (BA) pour 2012 rendu public mercredi 4 septembre 2013. 

Selon ce document, l'inflation fondamentale s'est accrue à 5,7% en 2012  après s'être stabilisée en 2011 (4,5%) et 2,4% en 2009, précisant que l'inflation  en Algérie avait atteint en moyenne 3,8% sur la période 1998-2012.         

Par conséquent, souligne le rapport de la BA, "la hausse des prix de  quelques produits frais, comme la viande ovine, a contribué davantage à l'inflation  des prix intérieurs en 2012 (49,65%) sachant que les facteurs endogènes inhérents  aux dysfonctionnements persistants des marchés intérieurs continuent d'amplifier  l'effet prix".         

Vu l'accélération de l'inflation par rapport à 2009 et la persistance  des dysfonctionnements des marchés, le risque d'inflation en Algérie, estime  la banque, "pourrait commencer à contrarier les acquis en matière de stabilité  du cadre macroéconomique et constituer un défi sur le moyen terme pour l'économie  nationale en plus de celui de nature structurellement inhérent à sa faible diversification".         

La Banque d'Algérie a relevé aussi qu'en dépit de la tendance baissière  des cours mondiaux des produits de base en 2012 (près 10%), les prix des produits  importés en Algérie avaient évolué à contre-courant de la tendance mondiale.         

En 2012, "les prix intérieurs des produits de base importés n'ont non  seulement pas reflété intégralement et immédiatement cette baisse mais ont évolué  à contre-courant de la tendance baissière des cours internationaux", relève  le même rapport.

-IDE Algérie, selon Banque d'Algérie : 2006 (1,795 mds us)/ 2008 (2,594)/ 2009 (2,746)/ 2011 (2,5064 mds us) 

-Taux moyen des rendements des réserves de changes de l'Algérie placés dans des titres souverains: 2009 (3,1%)/ 2010 (3%)/ 2011 (2,3%)